Interview avec le docteur Victor Lazarin

Suite à la révélation des 2 dernières races, nous découvrons aujourd'hui l'interview de Victor Lazarin, éminence grise des Mordesh.

Depuis que notre célèbre journaliste Aymar, de son prénom Jean a terminé son lot d'interview des membres du Dominion, il a pu profiter d'une longue période de repos méritée. Mais cette semaine les vacances sont terminées, et nous le retrouvons avec le célèbre alchimiste Mordesh, Victor Lazarin.


Interview avec le docteur Victor Lazarin

J.A : Bonjour, docteur Lazarin. Merci d'avoir accepté de nous recevoir. Oh, c'est pour moi ?

V.L : Tout à fait.

J.A : Oh. Que dois-je faire avec ?

V.L : Il s'agit d'une boisson, je vous suggère donc de l'absorber.

J.A : Hmmm. Il y a un arrière-goût un petit peu farineux. C'est une boisson traditionnelle de votre peuple ?

V.L : Pas vraiment.

Victor Lazarin

J.A : Je vous remercie, en tout cas. Donc, vous êtes un Mordesh ! D'après ce que l'on m'a dit, vous êtes plutôt doués pour l'alchimie.

V.L : C'est exact.

J.A : Vous savez changer le plomb en or ?

V.L : Du plomb en or ? Risible.

J.A : Je sais bien ! Je ne peux pas croire qu'il y ait des gens assez naïfs pour croire que c'est possible...

V.L : C'est un jeu d'enfant que nous avons maîtrisé il y a plusieurs millénaires. Bien que mes aspirations puissent sembler singulières en regard de celles de mes confrères, ceux-ci se consacrent à la décantation de la corporalité, à la liquéfaction des adjacences logarithmiques, ainsi qu'à d'autres concoctions qui vont bien au-delà de vos facultés de compréhension.

J.A : C'est rien de le dire. Alors, parlez-nous de la vie de zombie de l'espace.

V.L : "Zombie de l'espace" est une description péjorative et ridicule. Nous passons bien plus de temps à la surface des planètes.

J.A : Et pour la partie "zombie" ?

V.L : Ai-je l'air d'une abomination dotée d'un appétit intarissable pour les êtres vivants ?

J.A : Euh... Oui ?

V.L : Je vous assure ne pas me laisser aller à de tels dérapages. Tout intérêt que je pourrais avoir dans l'exploration du contenu de votre boîte crânienne est strictement médical.

J.A : Pfiou ! Voilà qui me rassure vraiment. Mais, pour clarifier, vous n'avez pas toujours été aussi... difformes et dégoûtants ? Si vous me permettez l'expression.

V.L : Nous ne sommes plus aussi majestueux que naguère, c'est exact.

J.A : Que s'est-il passé ?

V.L : Notre race était autrefois d'apparence plus plaisante. Mais bien que notre espérance de vie fût assez longue, nous étions fascinés par le concept de mortalité et son inéluctabilité. J'ai donc âprement cherché à nous libérer de son joug. Afin de préserver les êtres qui nous sont chers.

galerie de screen Mordesh 2

J.A : Quelle solution avez-vous trouvée ?

V.L : J'ai créé l'Élixir d'éternité.

J.A : Qui, je suppose, conférait l'immortalité ?

V.L : Votre capacité à déduire les évidences mérite le respect...

J.A : Merci ! Mais tout ne s'est pas passé comme prévu ?

V.L : En effet. À la place, la Contagion nous a contaminés.

J.A : Et vous a transformés en zombies de l'espace ?

V.L : C'est exact. Mais nous ne vieillissons plus. À ce niveau-là, mon expérience a été un succès.

J.A : Il faut voir le bon côté des choses. Avoir l'air d'un cadavre complique-t-il les relations amoureuses ? Ou est-ce qu'il suffit juste de mettre beaucoup de parfum ?

V.L : La Contagion empêche toute procréation. J'espérais que le sérum Vitalus restaurerait cette faculté, mais en vain.

J.A : Le sérum Vitalus. S'agit-il de la substance bleue que j'aperçois dans vos bras et jambes ? Quel est son rôle ?

V.L : Le Vitalus régule les accès de folie et les... envies qui y sont associées.

J.A : Que se passe-t-il quand vous n'en avez plus ?

V.L : Je deviens fou et j'attaque sauvagement l'organisme vivant le plus proche. Naturellement.

J.A : Oh. Mais les journalistes, ça ne compte pas, non ?

V.L : Vous êtes un organisme vivant, n'est-ce pas ?

J.A : Passons à autre chose. Quand votre Élixir a déraillé, le Dominion a mis votre planète Grismara en quarantaine et laissé les survivants mourir. Vous n'êtes pas un peu amer ?

V.L : Le vrai scientifique que je suis ne laisse pas les sentiments influencer son travail. Si un sujet est infecté, il suffit de retirer avec précautions sa tumeur, libérant ainsi le reste de l'organisme des illusions de grandeur qu'il pourrait avoir au nom d'une prétendue destinée prophétique.

J.A : C'est noté. Merci pour votre temps, docteur Lazarin. Bonne chance avec le remède.

V.L : Merci de votre prévenance et de votre aide.

J.A : Je vous en prie. Euh, pardon ?

V.L : Je me suis permis de tester ma toute dernière potion sur vous.

J.A : Euh. À quel moment ?

V.L : Votre boisson.

J.A : Qu'est-ce que vous m'avez donné ?

V.L : Si les proportions sont correctes, vous devriez ressentir dans quelques instants une augmentation significative de votre perception pandimensionnelle, ce qui vous permettra de voir simultanément dans huit spectres et 37 dimensions. Je vous suggère cependant de faire preuve de prudence. Les habitants de ces lieux peuvent également vous voir.

J.A : Ah ah, vous m'avez bien fait marcher pendant quelques sec... AAARRGGHHH ! Quelle HORREUR ! JE VOIS TANT DE CHOSES !

V.L : Expérience réussie.

galerie de screen Mordesh - Mordesh 10
screen mordesh
screen mordesh 3

Pour les personnes qui se demanderaient ce qu'est devenu Jean Aymar, ce dernier se trouve toujours en isolement dans une cellule capitonnée dans l'hospice de Thayd. Espérons que les substances étranges s'évacuent rapidement de son organisme.

A lire
Source : http://www.wildstar-online.com/fr/news/meet_the_mordesh.php

  • En chargement...

Que pensez-vous de WildStar ?

137 aiment, 70 pas.
Note moyenne : (228 évaluations | 12 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de WildStar
(78 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

191 joliens y jouent, 378 y ont joué.