Banane JOL-WS 2 : *pas de titre*

Cette histoire a été rédigée par Anthony J. dans le cadre du concours dît de la « banane ».

Retourner à l'actualité >> Résultats de notre concours : On triple la mise

 

Dans une galaxie lointaine, très lointaine…


Cela faisait maintenant plusieurs mois que la navette de Kromzer s’était écrasée sur ce caillou désertique, à plusieurs centaines d’années lumières de Nexus. Il n’avait pas encore eu la chance d’atteindre la planète fraichement découverte, mais il sentait qu’aujourd’hui, sa chance était venue.


« Plus que quelques Gigowatt, et on sera prêts à partir… », marmonna Kromzer
« Mais c’est quoi un Gigowatt ?! », lui demanda Yarblek
« Fous moi la paix, tu vois bien que je réfléchis ! »


Ce que Kromzer appelait navette n’y ressemblait guerre. En effet, c’était une grosse boîte bleue qui ressemblait vaguement à une cabine de police. Cependant, elle avait une propriété particulière : celle d’être plus grande à l’extérieur. De dehors, il semblait qu’on pouvait y rentrer à 10, mais l’intérieur était différent, et on y tenait à peine à deux.


« Bon, je vais essayer d’allumer les moteurs », dit Kromzer à son compagnon
« Fais-le… Ou ne le fais pas, mais il n’y a pas d’essai », lui répondit Yarblek d’une voix solennelle


Kromzer soupira. C’était le genre de moment où il se demandait pourquoi il avait emmené Yarblek avec lui. Certes, ils riaient souvent ensemble, mais parfois, il était lourd.
« Alors… Le fil vert, sur le bouton vert, et le fil rouge, sur le bouton rouge… »
Pendant les derniers préparatifs, Yarblek décida d’aller faire le quatre-vingt-dix millième tour du coin. Il ne trouva bien évidemment rien qu’il n’avait pas trouvé l’une des nombreuses fois précédentes excepté une glorieuse banane. Elle était là, posée, comme un vulgaire piège grossier. Le jeune homme se précipita donc dessus et la ramassa. Il ne se passa absolument rien. Fier de sa découverte, il décida qu’il avait assez travaillé pour la journée, et retourna donc près de la navette.


Kromzer semblait avoir bien avancé.
« C’est donc le fil vert, sur le bouton blanc, et le fil rouge, sur le bouton bleu… »
Durant les minutes suivantes, Yarblek se mit à soupirer de plus en plus fort.


« QUOI ?! », s’énerva Kromzer
« Bah c’est long quand même… », se lamenta Yarblek
« Dieu a dit : « Tu ne tueras point », Dieu a dit : « Tu ne tueras point »… »
Tout à coup, les lumières et les moteurs de la navette s’allumèrent.
« Et bah voilà, quand tu veux ! », se moqua Yarblek
Les deux hommes rentrèrent alors dans la navette et s’assirent à leur place respective. Kromzer à la place du capitaine, et Yarblek, là où il pouvait.
« Jolien prêt au décollage ! », s’écrira gaiement Yarblek, en levant un bras pour marquer le mouvement
« Hein ? »
« Non rien… Je sais pas pourquoi j’ai dit ça… »


Le décollage provoqua assez de bruit pour que les injures de Kromzer ne se fassent pas entendre, mais elles semblaient d’un grand nombre et d’une grande diversité. Yarblek ne le remarqua pas, trop occupé à regarder par le hublot le caillou sur lequel ils avaient passé ses derniers temps s’éloigner jusqu’à disparaître totalement.


Rapidement, il ne resta rien d’autre que l’espace vide autour de la navette.
« On va pouvoir passer en vitesse lumière, appuie sur le gros bouton rouge. »
Yarblek s’executa rapidement, mais ne put s’empêcher, en appuyant sur le bouton, de s’écrier :
« Vers l’infini, et au delààààààààààààààààààààààààà ! »


Mais atteindront-ils Nexus ?

Précédent
Banane JOL-WS 3 : L’histoire de Quartz le Granok.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de WildStar ?

136 aiment, 69 pas.
Note moyenne : (226 évaluations | 12 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de WildStar
(76 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

189 joliens y jouent, 373 y ont joué.