Critiques de WildStar

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

33 personnes ont trouvé cette critique utile.
Salut tout le monde. Ayant la chance de jouer à WildStar depuis sa bêta fermée, et la NDA étant levée, je me permets de vous donner mon retour sur se jeu. Cependant, le jeu étant encore actuellement en bêta, et étant aussi uniquement en anglais (pour le moment) , je ne me prononcerai pas sur certains sujets, comme le lore par exemple. Intro Wildstar est un MMO de type Sandbox, développé d’ailleurs par d'anciens développeurs de chez Blizzard. Ainsi, dans ce jeu, nous retrouverons beaucou...
Publiée le 3 avril 2014 par Sylfinia.
2 personnes ont trouvé cette critique utile.
Yop, j'aime ce qui est clair et précis. D'abord WildStar est un jeu plutôt beau, l'univers y est très drôle, on se sent un peu dans un épisode de futurama.  Le PvE instancié est réellement intéressant, il présente de la difficulté, du contenu, un mécanisme de kick très bien fait et plein de petites épreuves qui rendent le donjon moins monotone. Les classes présentent des gameplay réellement différents, il n'y a pas de réel déséquilibre car chaque classe a son rôle et son point fort. Les ra...
Publiée le 4 juin 2016 par Lescalope31.
  • 22 juil. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    24 personnes sur 27 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de xerumbe
    WildStar, un nom qui m'a intrigué dès que j'ai pris connaissance du projet voilà maintenant deux ans. Pas ou peu d'images à l'époque mais de brèves annonces qui sonnaient comme autant de promesses : combats dynamiques, pas de ciblage, un brin "old school" et parsemé de trouvailles. De quoi titiller les neurones de tout nomade du MMO.
    L'inscription au bêta-test n'a pas tardé et j'ai reçu peu après, un beau matin que celui là, le mail tant attendu qui me permit d'entrer de plein pieds dans cet univers si prometteur. C'était il y a un an... joie, bonheur et félicité... mais voilà, c'est loin "un an"...
    Je suis du genre bêta testeur flegmatique, dilettante et pas du tout investigateur. Je joue peu en profondeur de manière à préserver le plaisir de la découverte lors de la sortie. Vous en conviendrez, je ne suis pas franchement un testeur assidu et perspicace, tout juste un promeneur doublé d'un éclaireur histoire de prévoir le futur. Bref, je me suis intéressé à trois classes et à une seule des faction, je n'ai jamais dépassé le niveau 8 et je fermais les yeux sur l'histoire et l'univers, de façon à ne rien éventer. Cette période dura deux mois durant laquelle je posais la base de mon futur choix : "plus tard quand je serai grand, à la sortie du jeu : je deviendrai un arcanero dans les rangs d'un empire implacable". C'est dingue comme on peut s'emballer pour des cascades de pixels.

    A la minute où j'écris ma bafouille je suis presque ému de la candeur dont je fus victime à ce moment là. Emu, oui, mais aussi crédule et un tantinet idéaliste quand même. Car voilà, j'ai posé mes valises durant un mois et demi dans le jeu avant de partir en courant vers la sortie, vers l'oxygène.

    Mes écrits peuvent paraître durs, il est temps pour moi d'expliquer en détail pourquoi. Je vais le faire d'une manière scolaire dans le but de rester synthétique.

    A- Prise en main du jeu :

    Dès l'affichage du tableau d'accueil le ton est donné : c'est à un univers futuriste que l'on a affaire. C'est très design, bleu, géométrique et un poil froid comme l'espace. La sacro sainte étape de la création de personnage se réalise selon un protocole désormais établi dans les MMO : faction/classe/sexe/personnalisation de l'avatar. C'est très cartoon et même proche de la caricature au niveau du faciès et de la morphologie de son personnage. C'est surprenant et on ressent un parti pris artistique qui est assez réjouissant tant le style graphique n'est pas si commun. Les graphismes seront évoqués avec plus de détails plus loin. Deux bémols tout de même pour la création du personnage : pas grand chose de glamour pour les visages et pas de paramètres de taille du personnage !

    Un clic : l'aventure commence.

    B- Les graphismes :

    La première chose qui claque aux yeux se sont les couleurs. Ici on ne fait pas dans le pastel, tout est flashy et très marqué, réellement dans l'esprit cartoon. Les perspectives sont remarquablement accentuées et la forme des structures rappelle ce que l'on a aperçu durant des années sur WoW. La direction artistique est impeccable. Je ne rentre pas dans le débat opposant le réalisme au cartoon, c'est une affaire de goût. Sur WildStar, la réalité est abordée en grossissant le trait et en couvrant les scènes de très nombreux détails, témoins du soin qui a été apporté à la crédibilité de l'univers, du moins au niveau des graphismes...
    Les paysages sont riches et rien n'a été laissé de côté : la faune, la flore et les objets ont une forte personnalité. Quant aux bâtiments (côté Dominion) de la capitale, on note une cohérence architecturale qui renforce l'impression de grandeur et de force démesurée. Mention spéciale pour le style médiévofuturiste.

    Le soucis avec des tels graphismes est qu'au bout d'un moment, à la manière d'un cupcake trop sucré : on est écœuré, à la limite de l'indigestion visuelle.

    C- Gameplay :

    Dynamisme et nervosité sont au rendez-vous. L'absence de ciblage, les esquives et les télégraphes sont des éléments qui rendent tout combat virevoltant. C'est très technique et cela débouche sur la nécessité de se forger un "skill" sous peine de trépasser toutes les 30 secondes. Ici, on est sur Wildstar : on ne tue pas des mobs en frappe automatique et en mode "poteau". Cela pousse à l'excellence et à l'autocritique permanente. C'est pour moi LE point fort du titre. Il partage avec TERA la première place sur le tableau des combats les plus haletants. Pour le reste, on place des techniques / sorts dans une barre. Leur nombre est limité. Tout est affaire de choix et pertinence. Assaisonnons tout cela avec de précieux points à placer dans le niveau des sorts à utiliser ainsi que les AMP et on obtient une complexité tactique qui réjouira celui qui consacre ses neurones au theorycrafting. Ce dernier n'est pas une diversion pour les joueurs HL comme sur d'autres titres mais s'avère être un devoir au fur et au mesure de l'avancement dans le jeu.

    D- Interface :

    Je vais faire court : elle est immonde. C'est le cirque ! Heureusement que les add ons existent et permettent de pallier aux défauts d'ergonomie.

    E- Difficulté :

    Elle a fait le buzz sur beaucoup de forums spécialisés. "Enfin un jeu difficile" serais-je tenté de crier tant j'en ai ma claque des MMO dans lesquels on se bat en mode semi afk. Tout est affaire de doigté sur Wildstar ; les placements, les déplacements, la gestion des aggros. Je comprends que beaucoup trouvent la note un peu salée, mais franchement, qu'avons nous réellement à penser des jeux sans réel challenge ?

    F- Histoire/Lore/Univers/Quêtes :

    Il fallait bien y arriver un jour, à ce point plus que scandaleux qui m'a fait partir d'un jeu dont je me serai bien acquitté si jamais quelconque cerveau à l'imagination étriquée n'avait pas pondu une telle ineptie narrative. Plaçons le décor : un empire totalitaire, consanguin et dépravé jette son dévolu sur l'intégralité de l'univers et en particulier sur une petite planète. Tout comme les rebelles exilés pourchassés par ledit Empire. Bon, comme début, ça se présente pas trop mal. On a connu pire. Là où ça se corse c'est au niveau de l'implication du joueur planqué derrière son avatar. Déjà, les deux protagonistes se partagent les mêmes classes, comme dans tout bon MMO classique. Mais ça casse le côté chasseur/chassé puisque l'un et l'autre ont les mêmes avantages.
    Si le joueur veut en savoir plus il doit collecter des cubes contenant du lore, mécanisme présent aussi dans de nombreux jeux (par ex TSW). Par contre, la faiblesse narrative apparait au grand jour dans les quêtes qui à de très rares exceptions opposent les buts des deux factions en dehors des sempiternels nettoyage d'avant postes et d'éradication d'avant gardes. On enchaine ici des dizaines de quêtes (le ratio au mètre carré est impressionnant) toutes plus vulgaires les unes que les autres sans qu'aucun contenu dramatique/épique ne vienne investir le joueur d'un but supérieur, d'une cause qui le lie à sa faction. En fait, les quêtes sont un alibi à l'utilisation et au perfectionnement du skill. Ce n'est pas très surprenant en phase de leveling me direz vous, sauf que sur ce titre la quantité abominable de quêtes dilue l'implication du joueur en faisant de son avatar une bonne à tout faire, un mercenaire qui combat tout et n'importe quoi, en omettant de lui rappeler des temps à autres la-raison-pour-laquelle-il-a-posé-les-pieds-ici. Dans tous les MMO sur lesquels je me suis penché, les quêtes, de manière subtiles, remplissent à la fois un rôle didactique et littéraire. Elles construisent et enseignent le gameplay tout en faisant vivre une aventure "hors du commun" qui justifiera l'expérience du joueur une fois le haut niveau atteint. Ici... c'est le désert. Tout est prétexte à utiliser le skill, afin de pourfendre de l'animal, du végétal et du mécanique... ad nauseam.
    Ce qui rend la montée des niveaux pénible, absurde et très nettement ennuyeuse. Je n'ai pas eu le courage de monter plus de 44 niveaux. Malgré toutes ses heures passées, je ne sais toujours pas pourquoi mon avatar gambade joyeusement sur cette planète depuis qu'il a quitté son vaisseau colonisateur. Pour coloniser ? Ah oui... sans doute...

    On ne se fait pas forcément des amis en critiquant durement. J'en ai conscience. Mais plus que tout je suis déçu de voir une telle maestria technique ruinée par la choix de l'éditeur de tout miser sur le skill et la difficulté en oubliant au passage combien il est important de créer un sentiment de vivre une aventure. Depuis les grecs, on appelle ça de la dramaturgie. c'est essentiel pour le vécu et le partage de l'expérience. A leur façon, le jeu de l'oie, le Monopoly, Pac Man (oui, aussi) ont une part de drame qu'ils nous font partager. Mais pas ici sur WildStar. Le seul drame, c'est quand tu cherches l'histoire...
    24 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 août 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    12 personnes sur 18 ont trouvé cette critique utile.
    Je n'étalerai pas de confiture vidéo-ludique. Pour faire simple, je suis un assez gros joueur de MMO mais plus autant qu'avant. Ce qui peut être dû à plusieurs choses : le vieillissement, la lassitude, et le manque de magie des jeux qu'on nous propose. Pour être honnête, je pense qu'il y aura un peu des trois dans l'avis que je vais vous proposer.

    Ma tour : 4770k, 16go ram, gtx560 et ssd

    Lors de la phase de création du personnage, j'ai été agréablement surpris : du morphing et des modèles assez convaincants dans les deux factions. Mes premiers moments en tant qu'Exilé (la faction des gentils) ont été... déroutants. La musique qui coupe pendant le premier écran de chargement donne l'impression d'un produit mal fini. Tout de suite après, j'ai été littéralement agressé par l'aspect lourd de l'interface et de la navigation peu intuitive.

    Je décide de poursuivre et commence donc à mouvoir mon perso en vue de la première quête de combat. Les mouvements sont fluides et les animations nombreuses sans êtres exagérées. La barre d'endurance pour le sprint, le double-saut, les bonds d'esquives et le ciblage rendu non obligatoire constituent à mes yeux une vraie plus-value. Le gameplay s'annonce prometteur...

    J'ai cependant un peu de mal à adhérer à l'univers et à trouver mon chemin dans le vaisseau surpeuplé de PNJ. Je réussis à m'échapper du vaisseau pour arriver dans une zone de progression crédible et assez vaste. Je déplore cependant l'accumulation de quêtes, défis et missions de vocation, s'enchaînant sans cesse et ne me laissant aucun répit. Je suis très vite retombé dans la peau d'un robot : prendre quête sans lire, cliquer sur flèche pour aller au bon endroit, ramasser/tuer/activer/désactiver les x machins trucs... Aucun plaisir, si ce n'est celui de courir d'un point A à un autre point B en faisant pop des défis infinis en permanence.

    Je finis par arriver à la capitale des Exilés, Thayd, qui est immense mais mal foutue. Beaucoup de latence malgré la configuration correcte, j'ai l'impression que mon PC va planter à chaque fois que je fais tourner la caméra autour de moi. J'y découvre l'horreur d'un artisanat vraiment opaque que je laisse tomber assez vite d'ailleurs. De même avec le housing que je trouve sympa sans m'y attarder.

    Je continue à pex gentiment en découvrant de nouvelles cartes, il y a une impression de guerre assez plaisante et je croise beaucoup de joueurs, alliés comme ennemis. La communauté  me rappelle énormément mes premiers pas sur les rivages d'Auberdine à l'époque ou chaque rencontre se soldait au minimum par un échange de buffs et de saluts courtois. Ce qui revigore tout de suite mon envie de jouer. Je remplis consciencieusement ma liste d'amis au gré des aventures / donjons / discussions de zone. Et je finis par intégrer une guilde super sympa.  On arrive enfin à finir la première instance du jeu. Le PvE est un vrai régal et ça fait du bien !
    Tous les défauts que j'avais pu relever furent oubliés, avec tout un tas de franches rigolades autour de moi.

    Étant à la base un joueur PvP, je décide de monter quelques niveaux en faisant quelques BG. Le matchmarking semble être broken et le gameplay rendu illisible par les télégraphes. Comme j'essaie de jouer fufu, c'est la croix et la bannière pour rester plus de 10 secondes dans le teamfight afin de me placer derrière ma cible. Sans parler des portées des casters qui illuminent tout sur un rayon de 1 km.

    Quatre niveaux plus tard, l'envie de jouer m'a complètement quitté.

    J'y avais cru.
    Publié le 25 juin 2014 à 10:21, modifié le 17 août 2015 à 19:06
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 juin 2016
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Yop, j'aime ce qui est clair et précis.

    D'abord WildStar est un jeu plutôt beau, l'univers y est très drôle, on se sent un peu dans un épisode de futurama. 
    Le PvE instancié est réellement intéressant, il présente de la difficulté, du contenu, un mécanisme de kick très bien fait et plein de petites épreuves qui rendent le donjon moins monotone.
    Les classes présentent des gameplay réellement différents, il n'y a pas de réel déséquilibre car chaque classe a son rôle et son point fort.
    Les races sont justes excellentes avec un background bien détaillé et tout l'univers est cohérent.
    Puis la bande sonore déchire, c'est mon coup de cœur vraiment. 

    Cependant voilà, si Wildstar était un bon jeu, ça se saurait. Pour résumer, un leveling long et pénible, des centaines de quêtes plus abrutissantes les unes que les autres, des bots à la pelle en BG, un PvP quasi inexistant, et un système de ciblage avec les holographes qui rendent les combats très brouillons visuellement.
    De plus, un end game plutôt mince avec une rejouabilité encore plus mince.

    En conclusion, un univers à découvrir absolument mais sans raison de s'y attarder une fois le contenu plié, en plus le jeu est entièrement F2P.

    Pour l’anecdote personnelle, encore un jeu avec un immense potentiel remis entre les mains d'idiots incapables de comprendre comment on exploite un MMORPG.
    Publié le 12 nov. 2015 à 10:51, modifié le 4 juin 2016 à 23:25
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    18 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Kastiel
    WildStar, j'ai découvert comme beaucoup je pense ce jeu via la très bonne campagne de communication teintée d'humour toon de Carabine.

    L'ambiance SF délirante semblait assez rafraichissante, les promesses de PVE de qualité soutenue par des anciens Blizzard semblait prometteuses au même titre des promesses d'exploration d'une nouvelle frontière... Seulement voila l'humour et les belles promesses ne suffissent pas à faire un MMORPG de qualité.

    De nombreux points négatifs sont symptomatique du MMO fast food que plus d'un éditeur nous balance ces dernières années.

    1 : Un monde pas assez vivant et beaucoup trop dirigiste et cloisonné.
    2 : Un manque évident de personnalisation des avatars et des classes.
    3 : Un phase de progression chiante à en mourir à coup de quêtes ridicules que vous ne prenez même plus la peine de lire et où la socialisation est aux abonnés absent.
    4 : Des classes en nombre beaucoup trop réduit.
    5 : Des bugs encore assez soulant.

    A ces défauts récurrents des MMO sorties ces dernières années il y en a des plus spécifiques lié à WildStar.

    1 : Le système de télégraphe qui rend le jeu très très brouillon en groupe.
    2 : Le gameplay à 6 compétences qui deviens très vite lassant, ce qui renforce le manque d’intérêt de classes qui sont déjà pour moi peu inspirés. (J'ai plus de plaisir de jeu avec les classes et les système de GW2 c'est pour dire)
    3 : Des vocations mal équilibrées qui n'apportent pas grand choses.
    4 : Une ambiance sonore (en dehors de la musique de qualité) qui brille par son absence ce qui nuit grandement à l'immersion dans le monde de WildStar.

    Alors bien sur tout n'est pas noir, le contenu semble assez important pour un jeu qui vient de sortir ce qui un bon point mais cela ne suffit pas à mon sens à en faire de Wildstar un jeu sur lequel je vais rester. Au final il rejoint pour moi la trop longue liste de MMO Food sortie après WoW. Il serait temps que les développeurs se rendent compte qu'il devient urgent de faire évoluer le MMO , le thème park arrivant très clairement à saturation.
    Publié le 25 juin 2014 à 18:28, modifié le 25 juin 2014 à 18:34
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 juil. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Skanvak
    J'ai pris ce jeu du fait des commentaires abondants et que je voulais voir ce que donnait un jeu à abonnement.

    Le jeu est très joli et si vous accrochez au style humoristique, le monde est assez sympathique à découvrir. Contrairement à beaucoup, je n'ai pas trouvé la montée de niveau pénible. Les missions sont faîtes pour être réalisées à plusieurs et non seul, même si c'est tout à fait possible (sauf là où la difficulté est calibrée pour 2+ ou 5+). Il y a des secrets à découvrir et pas mal d'activités différentes pour monter de niveaux. Cependant tout est d'un classicisme affligeants. La seule raison de faire les missions est de faire de l'xp. Aucune quête n'influe sur le monde comme dans Guild Wars 2. A part au niveau 50, les quêtes ne sont pas rejouable, ce qui fait perdre tout intérêt aux zones de bas niveau. Il y a les défis, certains sont amusants d'autres beaucoup moins mais ça reste limité et surtout les récompenses sont liées au niveau de la zone. Il y a des mini-aventures instanciées avec un bon scénario mais qui ne sont pas jouables au niveau 50. Les aventures et les donjons (comprendre instances plus difficiles que les aventures) sont bien faites mais encore une fois, c'est un parc à thème, une fois que vous connaissez, ce n'est pas utile de recommencer ce sera toujours pareil (à la différence des donjons aléatoires de Diablo par exemple). Les aventures ont plusieurs chemins, ce qui permet de varier un peu. Je n'ai pas testé les raids, mais ça semble juste là même chose mais à 20 ou 40. Au passage, les monstres sont des sacs à points de vie avec des schémas d'attaque à éviter.

    Il y a une absence totale d'influence des joueurs sur le monde. Certes, il y a deux camps et du PvP sauvage. Mais toutes les bases sont des sanctuaires. La seule raison de taper sur l'adversaire est qu'il est l'adversaire ! Pas de contrôle de territoires. Ce qui est horrible, c'est que le PvP instancié est entre factions ! Donc si la population n'est pas équilibrée, il y aura des files d'attente. Les joueurs qui veulent gagner iront dans le camps où il y a le plus d'optimisateurs ce qui ne peut que déséquilibrer un PvP qui n'a pas d'intérêt en terme de roleplay ou de politique du jeu. Les joueurs PvP se plaignent aussi d'autres problèmes. Les factions sont complétements figées. Certes, les quêtes se font au même endroit à partir de valblanc / whitevale mais fondamentalement, vous avez les mêmes objectifs, donc aucune raison de gêner l'adversaire. Les équipements PvE et PvP sont différents ! C'est une grande déception pour moi. Le réalisme du jeu est important et je ne vois pas pourquoi il les équipements fonctionnent différemment envers un PNJ et un joueur.

    Concernant, le système de jeu, j'ai bien aimé le système des télégraphes, c'est dynamique, ça change agréablement de GW. En revanche, il n'y a pas de contrôles de collision ni de freindly fire, ce qui fait que les combats en PvP sont vraiment confus ou du moins se transforment en une sorte de grosse mêlée au centre. Le système de combats entièrement à courte portée n'a rien de futuriste et me rappelle l'ambiance de GW2.

    Les classes sont décevantes, d'abord parce que la trinité est maintenue et je n'aime pas la trinité (tank, healeur, dps) mais surtout parce que ce n'est pas du tout dans le thème du jeu. Il y a un guerrier à l'épée à 2M avec les mêmes compétences que dans tous les MMORPG médiévaux. Je n'ai pas vu en quoi avoir une épée était un avantage par rapport à un pistolet ou un fusil. L'ingénieur se comporte comme un nécromant avec ses petits robots (bon, son fusil est plus dans le ton). L'arcanero / spellslingger est sans doute la classe la plus originale mais elle domine les autres en PvP. Le médecin et un soigneur/dps de zone sans différence avec un moine. L'Esper est juste un mage. Le stalker avec ses griffes, bon, c'est pas futuriste. Aucune classe qui donne l'impression d'un monde futuriste (pilote ? sniper ? ).

    L'artisanat est présent, mais à part l'architecture qui est très couteuse, les niveaux d'artisan bas ne servent pas car ils ne fabriquent que des objets pour bas niveau donc inutiles rapidement. Cependant, il faut les développer pour avoir les talents qui donnent des bonus. Bref, c'est pénible. Il est possible de changer d'artisanat, mais avec un délai assez long (2 semaines) au-delà de deux changements.

    Concernant le housing et la création de personnages, je vous renvoie à ma vidéo sur le sujet (même pseudo sur Youtube qu'ici). J'ajouterais juste que la personnalisation est un peu limitée mais pas plus qu'un Guild Wars. Le housing permet d'avoir des missions et des défis, bon, ça occupe ; ça ça permet aussi d'avoir des voisins pour récolter les composants d'artisanats.

    Le système des vocations est intéressant. Cela donne des missions, trois compétence spécifiques utiles. Le militaire est le plus simple, les missions supplémentaires sont des combats. Explorateur, long à faire avec des jumping puzzles. Les colons un peu fastidieux mais vraiment utiles pour le groupe, nécessitent d'être plusieurs colons pour finir les réalisations les plus grandioses (qui ne sont pratiquement jamais faites de ce fait). Le scientifique a des missions de collectes et peut découvrir des secrets. Si j'ai un conseil : en phase de monté de niveau, c'est intéressant d'avoir un groupe avec toutes les vocations (et trois colons).

    Je dirais néanmoins que comme tout MMORPG, il faut une communauté pour continuer de jouer au-delà de la période de montée de niveau. Je n'ai pas trouvé la mienne donc j'arrête car seul, le jeu n'est pas jouable à haut niveau, car le groupage aléatoire est aussi fastidieux que sur les autres jeux, la plupart des joueur le faisant non pour jouer mais pour avec le butin du niveau Or, et donc n'ont aucune pitié pour les débutants, ce qui rend l'obtention de la clé de raid (oui il y a des conditions pour faire les raids) très, très fastidieuse.

    Conclusion, je vous conseille de regarder la concurrence et surtout les sandbox qui vont sortir prochainement.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 mai 2016
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    3/10

    Nul

    Alors comme beaucoup, j'ai été séduite par la pub faite sur ce jeu, avant d'être totalement déçue.

    Points négatifs :

    1) Les introductions sont longues et ennuyeuses à mourir. Sérieux, c'est le seul MMORPG dans lequel il n'y a pas de bouton "Skip" pour passer tout ça ;
    2) Les quêtes sont nulles : complètement répétitives et lassantes, au point qu'on ne prend même plus la peine de lire une fois arrivé à la 34, car ce sont toujours les mêmes ;
    3) Les bugs d'affichage : bon, je veux bien que ce soit tout nouveau, tout beau, mais il y a aussi des limites ;
    4)  Le monde est trop carré et trop net que ça en donne mal au crâne.

    Point positif :

    1) La personnalisation des personnages est vraiment pas mal et on a le choix entre pas mal de classes, quand même.

    Eh oui, je ne retiens qu'un point positif, ce que je trouve vraiment exécrable pour un soit disant bon MMORPG.
    Il y a de nouveaux MMORPG largement mieux que ce navet, qui n'en vaut vraiment pas la peine.

    Désinstallé plus vite qu'il a été installé. Vraiment dommage, la pub faisait vraiment rêver, mais ça vaut largement la note attribuée.
    Publié le 23 mars 2016 à 02:26, modifié le 12 mai 2016 à 22:55
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 22 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    8 personnes sur 28 ont trouvé cette critique utile.
    Bonjour,

    Je serai bref et surtout peu objectif mais réaliste en tant que joueur MMO des années 90, après une bêta qui n'était pas une vraie bêta mais plutôt une release.
    Je l'ai mal noté à mon niveau, je pense comme tout vétéran des MMO, car on entre dans un humour du premier degré qui s'adresse à un public jeune, un graphisme BD dans le ton choisi, impossible de rester dans un tel jeu lorsque l'on a connu DAoC, EverQuest, T4C.

    Alors du PVP en arène, genre Quake Like, très orienté Toon's. , du MMO à la Borderlands 2. Un jeu tant médiatisé, révélé avec un goût amer et dont on gardera un vague souvenir.
    La fin 2013 et 2014 étant une année très pauvre, on peut comprendre que ce jeu ait du succès auprès de certains, surtout après un TESO qui aurait dû rester un sixième volet solo de la saga, un FFXIV revisité ayant sa place sur console et un Rift vieillissant comptant sur le Cash Shop. Au final, que ce soit graphismes, réalisme, complexité, stratégie, multijoueurs, je conseille Arma III, un best en son genre si l'on aime,
    Voilà, en toute honnêteté, je ne pense pas être seul à constater ce vide et on attend toujours le Saint Graal des MMORPG, probablement une utopie, mais surtout pas un WildStar.
    Publié le 22 juin 2014 à 21:20, modifié le 22 juin 2014 à 21:21
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 20 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 3 ans.
    11 personnes sur 34 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Le jeu est plutôt joli, mais reste mal optimisé par endroit. Un défaut qui peut disparaître avec le temps.

    les quêtes sont incompréhensible et mis a part quelques zones instanciées, c'est vraiment ennuyeux. C'est clairement le très gros défaut du jeu.

    Niveau background tout comme les races manquent clairement d'originalité et de surprise. D'un coté on a des robots et de l'autre des sortes d’androïde. Des trucs mignons face à des truc mignons. Des géants de pierre face à des espèces de monstres griffus et puis des humains... perso je n'y ai vraiment pas trouvé mon compte, d'autant que les possibilités de personnalisation laisse à désirer pour un MMO de 2014.

    Les instances démontent dans tous les sens du terme.

    Le jeu n'ai vraiment agréable qu'avec des potes ce qui semble bien normal vu que c'est un MMO, mais curieusement depuis quelques années ça devient une rareté. En tout cas en solo, ça m’emmerde au plus haut point.

    Le système de combat et les pouvoirs des mobs sont vraiment géniaux. C'est peut être le meilleur système de combat tout MMO confondu, le gros argument de WS pour moi.

    Les instances et les raids sont le gros intérêt du jeu, par contre il y en a vraiment très peu. Surtout pour un jeu qui ne se vend que là-dessus à voir après sa sortie.

    Le PvP est vraiment sympa, mais beaucoup le trouve totalement bordélique, perso je trouve ça moins bordélique que beaucoup d'autre MMO, mais ça reste finalement très classique.

    L'interface est franchement foireuse de base, mais configurable à tout vas. Il est juste dommage de ne pas pouvoir changer la taille de chaque élément séparément.

    Les musiques sont très chouettes et amusantes.

    L'artisanat est intéressant, la récolte propose quelques belles surprises.

    Le housing et les Warplots sont une belle originalité.

    En sommes, WildStar est un jeu ne visant que le HL et qui bâcle sa monté des niveaux. WS ne propose que peu de background et les professions n'y changent pas grand chose. C'est dommage car le jeu propose des idées excellentes comme son système de combat, les événements de récolte, les Warplots, les raids 40, le housing...

    Un MMO plus à voir comme une sorte de Diablo-like un peu bordélique qui ne révèle sa véritable saveur que dans les raids et les instances. Il est à noter aussi que la DA y est somptueuse.
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de WildStar ?

138 aiment, 70 pas.
Note moyenne : (229 évaluations | 12 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien
Répartition des notes de WildStar
Répartition des notes (229 votes)

Evaluation détaillée de WildStar
(78 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu